Une introduction à Object Storage

Avec le lancement de SoftLayer Object Storage, nous avons voulu intégrer des fonctions inédites et génératrices de valeur à des outils déjà très complets. Notre but est de fournir un produit de qualité irréprochable à nos clients. Object Storage comporte de nombreuses fonctionnalités qui sont fournies en standard avec le projet OpenStack Object Storage (nom de code : Swift), mais les fonctions supplémentaires que nous avons intégrées font passer votre stockage au niveau supérieur.
Avant de vous présenter ces fonctions, nous voulions vous aider à vous familiariser avec l'architecture pour que vous sachiez à quoi vous attendre lorsque vous utiliserez SoftLayer Object Storage.

Nœuds finaux d'authentification

SoftLayer Object Storage comporte des nœuds finaux d'API situés dans le réseau privé et sur l'Internet public. Les appels de réseau privé peuvent uniquement être émis à partir de serveurs et d'instances de traitement vendus par SoftLayer, ou à partir de périphériques connectés au réseau privé via un VPN. Les demandes d'authentification doivent être envoyées au nœud final associé à l'emplacement de votre compte Object Storage.

Le corps de réponse de la demande d'authentification contient les informations de nœud final des clusters associés à votre compte.

Dallas :
Réseau public : https://dal05.objectstorage.softlayer.net/auth/v1.0
Réseau privé : https://dal05.objectstorage.service.networklayer.com/auth/v1.0
Amsterdam :
Réseau public : https://ams01.objectstorage.softlayer.net/auth/v1.0
Réseau privé : https://ams01.objectstorage.service.networklayer.com/auth/v1.0
Singapour :
Réseau public : https://sng01.objectstorage.softlayer.net/auth/v1.0
Réseau privé : https://sng01.objectstorage.service.networklayer.com/auth/v1.0

Principaux points de l'architecture

Contrairement à l'API de SoftLayer, l'API Object Storage API est rédigée exclusivement pour la programmation REST. Les utilisateurs doivent donc travailler en dehors d'un navigateur avec des adresses URL et des en-têtes de requête et non pas avec les méthodes habituelles. Cela nous permet d'utiliser les outils et les liaisons déjà existants et de vous fournir une version optimale d'Object Storage. Lors de la navigation dans l'API Object Storage,
vous travaillez sur trois concepts de base du stockage aisément navigables, qui vous permettent de personnaliser entièrement votre stockage de données.

Compte

Le compte d'Object Storage est géré comme n'importe quel autre compte SoftLayer. C'est le point de référence principal auquel sont associées toutes vos données. Lorsque vous créez des en-têtes de requête, votre compte est en général référencé de façon à pouvoir récupérer, ajouter ou modifier des informations. A partir de votre compte, des clusters sont créés dans différents data centers qui hébergent les objets au fur et à mesure qu'ils sont téléchargés dans le cluster. Dans chaque cluster, il est possible de créer des conteneurs afin de mieux organiser les objets, comme c’est le cas pour les systèmes de fichiers de la plupart des logiciels actuels.

Cluster

Un cluster est un ensemble de serveurs qui crée un stockage d'objet évolutif et tolérant aux pannes. Lorsque vous utilisez SoftLayer Object Storage, vos données sont répliquées dans le cluster, et peuvent être récupérées en cas d'échec du nœud. Les clusters de stockage d'objets sont situés dans nos data centers de Dallas, Amsterdam et Singapour.

Conteneur

Le conteneur est l'unité de stockage de base de toutes les données que vous stockez. Les conteneurs fonctionnent dans Object Storage d'une façon très similaire aux dossiers ou aux répertoires dans de nombreux systèmes d'exploitation. La principale différence entre les conteneurs et les dossiers ou les répertoires est qu'il est impossible d'imbriquer les conteneurs. Un compte doit comporter au moins un conteneur. Le nombre de conteneurs autorisés par compte est illimité. (Facultatif) Vous pouvez créer des conteneurs dans votre compte et organiser vos données dans ces conteneurs en fonction de vos besoins métier.

Objet

Un objet représente les données et les métadonnées des fichiers stockés dans le système. Par le biais de l'interface REST, les métadonnées d'un objet peuvent être inclues en ajoutant des en-têtes HTTP personnalisés à la requête et le contenu des données comme corps de la requête. Les objets ne peuvent pas avoir une taille supérieure à 5 Go et doivent avoir des noms d'une longueur maximum de 1024 octets après l’encodage de l'URL. Toutefois, les objets de plus 5 Go peuvent être segmentés puis concaténés. Vous pouvez donc envoyer des segments de 5 Go et télécharger un seul objet concaténé. Vous pouvez gérer les segments et les manifestes directement avec des requêtes HTTP.

L'API principale fonctionne avec OpenStack Object Storage.
Guide du développeur OpenStack Object Storage
http://docs.openstack.org/api/openstack-object-storage/1.0/content/

Principales fonctions du stockage d'objet

Maintenant que vous êtes familiarisé avec les grands concepts de SoftLayer Object Storage, nous allons vous présenter brièvement deux des principales fonctions fournies en standard avec chaque compte Object Storage. Pour plus d'informations sur ces fonctions, cliquez sur le lien imbriqué dans les descriptions. Vous serez alors dirigé vers un article détaillé sur la fonction choisie.

Intégration au réseau CD

Grâce à l'intégration CDN proposée à tous les clients Object Storage, vous avez maintenant la possibilité de répliquer vos données dans tous les points de présence (PoP) du réseau SoftLayer. Cela vous permet de stocker les informations plus près de vos clients, partout dans le monde. Ils pourront ainsi récupérer les données sur le serveur leur garantissant le délai le plus court.

API du service de recherche

L'API du service de recherche est une exclusivité de SoftLayer Object Storage. Cette API, construite directement sur l'API Object Storage, vous permet de personnaliser votre recherche afin d'effecteur une recherche par compte, conteneur ou objet, mais aussi d'entrer de nombreux paramètres dans votre requête pour garantir le meilleur rendement. Ces paramètres comprennent, de façon non restrictive :

  • Format – Indiquez le format dans lequel vos résultats sont renvoyés. Les options de format disponibles sont json, XML et le texte brut.
  • Recursive – Indique que le système doit effectuer une recherche récursive.
  • Sort – Indique le mode de tri de la réponse. Le système choisit par défaut un tri basé sur la meilleure correspondance, mais les utilisateurs peuvent ignorer la sélection par défaut et demander à recevoir les résultats triés en fonction de la propriété de leur choix.

Liaisons de langage

En plus de l'API REST, nous fournissons plusieurs liaisons de langage.